Les hautes ALpes

Bienvenue a l'Aérodrome de Saint Crépin

l'aérodrome le plus au nord des Alpes du Sud

Vol Montagne

Vol Montagne

mis à jour le vendredi 3 octobre 2008.

 

INFORMATION NOUVEAUX PILOTES

SUR LA PLATE-FORME DE ST CREPIN

Votre brevet de pilote privé est valable sur tout le territoire et nos avions sont semblables en tous points à ceux des autres Clubs, mais l’environnement montagneux de St Crépin qui a sans doute suscité le désir de voler ici rend le simple « contrôle mania » qui est le rituel pour un laché dans un nouveau club bien insuffisant.

Pour l’AC des Quatre Vallées ce ne sera donc pas quelques tours de piste et un pilote qui découvrira ensuite seul la Montagne, mais plusieurs vols en fonction des secteurs où désire évoluer le pilote, pour apprendre les rudiments du vol en Montagne dont voici quelques grandes lignes :

- En montagne même le pilotage de base se trouve altéré, car le maintien d’une assiette avec un horizon absent est bien plus difficile. Toujours confirmer avec le badin, car face au relief le pilote a tendance à cabrer en raison d’une perception erronée de l’horizon.
- Toujours avoir à l’esprit la diminution des perfos de votre avion avec l’altitude (densité de l’air), de plus, la puissance disponible sur un avion non turbo compressé diminue de 10 % par tranche de 1000 m . La commande de mixture va trouver sa vrai valeur.
- On ne vole en montagne qu’en connaissant les vents et brises ( Prévision et observation)et leurs effets dans le relief ainsi que le déclenchement des thermiques.
- La situation météo évolue beaucoup plus rapidement en montagne surtout en conditions pré-orageuses.
- Vol en Vallée :On ne s’engage dans une vallée que si l’on a à tout moment la possibilité de faire demi-tour (d’où la nécessité de ne jamais voler au milieu de la vallée) et en connaissant les dégagements de celle-ci. Ce demi-tour sera effectué en conservant bien sa vitesse, voire sur trajectoire légèrement descendante si le relief le permet.
- Passage de crête/col : On aborde une crête en ayant anticipé sur les effets dynamiques et thermiques que l’on va y rencontrer. L’approche ne se fera jamais perpendiculairement, mais sous un angle permettant de virer vers un dégagement en cas de difficulté. Le plan d’approche sera suffisant si le relief suivant se dévoile de plus en plus au fur et à mesure de l’approche. - De nombreux obstacles artificiels sont présents, lignes haute tension, téléphériques, câbles, parfois difficile à visualiser. Au lieu d’essayer de visualiser un câble, il vaut mieux passer à la verticale d’un pylône.
- Pas de TMA, CTR .... les vacances ! Mais attention au survol des parcs Nationaux (Z :3000ft, les Ecrins, la Vanoise). Fréquence montagne 130.00 et carte IGN au 1/250000 conseillée.

FORMATION MONTAGNE :

- QUALIFICATIONS DE SITES
- QUALIFICATION MONTAGNE ROUE